Bonsoir, j’espère que vous allez bien. J’espère que vous avez bien commencé cette semaine. Aujourd’hui, nouvelle rubrique #demandée, Afrik’Influence. Il est designer d’origine camerounais: Wazal Ayissi


« surtout être prêt à entendre la critique pour mieux rebondir. »

Wazal…

C’est un couturier qui a une communauté attaché à sa marque. Ce soutien, il doit à son expérience du milieu de la mode qu’il cotoie depuis les années 2000

La particularité de sa marque

Wazal et les membres de son équipe ont décidé de promouvoir la marque en la rendant accessible dans l’esprit de membres de leur communauté. D’ailleurs, il se rendent à des événements Leur produits à la main.  Aujourd’hui son objectif est d’internationaliser ses oeuvres

La promesse d’une fenêtre sur son monde

La marque a une communauté que le couturier veut fidéliser et leur permettre de découvrir l »envers de son décor. Il travaille donc à la réalisation d’un site internet qui non seulement permettra de se procurer ses pièces, mais dont les blogpost raconteront les derniers évènements auquels participent la marque. D’ailleurs, il prépare actuellement une nouvelle collection.

Une nouvelle Collection, pour jeunes, femmes, hommes?

Wazal et son équipe ont destiné leur ligne de vêtement à un usage mixte. il s’agit d’un look androgyne qui mêle pagne et vêtement de ville dans un mix puissant. Un style que tout le monde peut adopter notamment les adolescents et les jeunes adultes.

Son modèle dans cet Art

Son amour pour le design lui vient d’Imane Ayissi, qui a été pendant longtemps son mentor et le demeure toujours. Ce qui le motive d’autant plus à créer une usine dans son pays le Cameroun…

Le Conseil de Wazal

« Vivez votre passion malgré les contraintes. Rien n’est simple mais il vaut mieux essayer et se « louper » plutôt que de vivre avec des regrets. N’hésitez pas à vous former pour perfectionner vos acquis et mieux maîtriser votre art. Créez aussi votre réseau, allez à la rencontrer de personnes mieux placées dans votre domaine. Cultivez-vous et restez informé sur les tendances de votre métier. Je l’ai dit, rien n’est simple mais il faut se battre, y croire, ne pas lâcher et surtout être prêt à entendre la critique pour mieux rebondir. Dans mon cas, j’ai cette chance d’être beaucoup entouré et je remercie toutes ces personnes qui travaillent avec moi. Ainsi que les personnes qui me suivent et qui portent mes collection« 

N’hésite pas à partager cet article s’il t’a aidé,
et si tu veux entrer un peu plus dans mon monde.

Tu peux me retrouver sur FacebookInstagramPinterest, ou t’inscrire à la newsletter pour recevoir les notifications par mail !