Gab’Influence vient cette semaine avec une influenceuse!!! Hello Sweetie ! Bienvenue aux nouveaux et aux nouvelles. Si tu n’es pas encore abonné, abonnes-toi pour être au courant des derniers articles. Le formulaire d’abonnement est sur la barre Latérale. Aujourd’hui je te présente Maeva MOTOMBI ASSOGHO.

master class gabon

Les origines…

Maeva est plus connu sous le nom de Miss Meezy du “Légendaire Tabouret Gang”. Du haut de ses 24 ans, elle cumule plus de 90 mille abonnés sur instagram. Sais-tu comment tout a commencé? Si tu suis les bruits de couloirs, tu dois avoir un avis mitigé sur elle, car entre vérités et ragots on sait pas à quoi se fier… Cette jeune femme titulaire d’une licence en finance est définitivement l’une des jeunes femmes les plus populaires de libreville. 

“J’ai 24 ans et je suis une influenceuse Lifestyle.”

Gab’influence a pour but de présenter des parcours atypiques, c’est pourquoi je lui ai demandé de parler de nous parler d’elle.

A vrai dire, ce n’est pas une voie que j’ai choisie ; je dirai plutôt  que c’est la vie qui me l’a imposée. J’ai fait des études de finance pendant 3 ans où j’ai obtenu ma licence puis je désirais faire une pause parce qu’ayant eu le bac à 17 ans et 2 mois, je n’ai pas eu le temps de vivre mon adolescence. Je suis allée en boîte pour la première fois sans mon père à 21 ans, quoi !” a-t-elle répondu.

A lire aussi: Quelques Blogueuses Gabonaises

D’étudiante à chroniqueuse

La jeune femme a confié que sa popularité commence lorsqu’elle fait la connaissance de Waris l’une des tête de l’émission Espaces Jeunes. Cette nouvelle connaissance  lui offre l’opportunité d’être chroniqueuse, et avec l’occasion de rencontrer  de nombreux artistes pendants des festivals et des concerts.

Si Kim K remercie paris hilton, Maeva elle remercie Davido. Elle estime leur rencontre en soirée a été le déclic. Pourtant , la belle s’est vu prendre un vent au premier essaie.

Étant une grande fan de l’artiste, j’avais demandé à son entourage si je pouvais faire une photo sauf qu’un de ses amis a mal réagi et a essayé de m’éloigner. Je rentre chez moi et le lendemain au réveil, j’étais la risée de tout le pays. Mais vu que Dieu sait si bien faire les choses, il s’est avéré  qu’on l’a revu dans l’après-midi. Je lui ai clairement fait comprendre l’état des choses, que tout le monde se moquait de moi à cause de son ami et il s’est excusé. Son ami, aussi s’est excusé. Il m’a follow sur Instagram, sur snapchat, il a fait des vidéos où il dit que je suis sa sœur et que les gens devraient arrêter de raconter n’importe quoi. Je les ai encore ces vidéos.

 Celle qui était une fan est devenue une amie, la transition a été telle que  petit à petit, elle a décidé d’en profiter et d’organiser sa première soirée à la pointe des Almadies à Libreville.

Quand la chroniqueuse évolue…

La chroniqueuse de se lancer ensuite sur de nouveaux projets dont la promotion du concert privée de Maître Gims au stade d’Agondje. Trés vite, à l’image des personnalité d’autre pays, elle comment des placements de produits principalement pour des marques Gabonaises et ivoiriennes.  Ambitieuse et déterminée, la gabonaise n’hésite pas à enchaîner les collaborations NG-Bling, BGMFK, Creol… C’est sur les réseaux sociaux qu’elle fait la promotion des personnes et des entreprises qui la contactent.

je poste très régulièrement des photos, je leur fais vivre mon quotidien grâce aux stories et je lance parfois ce que j’appelle « les journées portes ouvertes ». Ça consiste à répondre aux questions personnelles ou pas au plus grand nombre de personnes sur Instagram.” explique-t-elle. 

“J’aime travailler avec ceux qui travaillent et qui savent payer.”

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut commencer ton métier ? 

Les réseaux sociaux, c’est une jungle où seuls survivent les plus forts. Ce n’est pas Maeva qui dira le contraire vu les reproches qu’elle recoit à longueur  de journée. Elle ne conseille pas d’ignorer les critiques, mais de s’en servir pour devenir plus fort. Pour tout conseil elle invite à écouter sa voix interieur. 

A lire aussi: Gab’influence ou l’interview des stars

“Fais ce que tu veux. Écoute toi d’abord avant d’écouter les autres. Ça a l’air d’une phrase toute faite mais c’est le meilleur conseil que je puisse donner. Fixe toi des objectifs par rapport à ta vie, à où tu veux être et bats toi pour les atteindre.”

Pour finir, as-tu une anecdote à partager sur toi ou ton travail ?

“Quand nous avons publié l’affiche de la master class, nous étions vraiment  excitées d’entendre les retours sur notre événement. Puis, j’ai commencé à lire les commentaires et très peu étaient des réponses à l’affiche. Au contraire, il y avait plus d’injures sur nos physiques, notre vie qu’autre chose. Ça m’a rendue très triste parce que c’est notre événement le plus important pour moi. Sauf que quelques heures plus tard, j’ai lu les messages directs sur notre page, et il y avait des dizaines de félicitations, des questions sur la master class, de vrais encouragements. Et c’est là où je me suis dit, voilà pourquoi je fais ce métier, pour ces gens-là qui vous soutiennent sans rien demander en retour.”

A lire aussi: Blogueuse people Gab

aymerica_lifestyme_ miss_meezy

N’hésite pas à partager cet article s’il t’a plu, à donner ton avis en commentaire et si tu veux entrer un peu plus dans mon monde.Tu peux me retrouver sur FacebookInstagramPinterest, ou t’inscrire à la newsletter pour recevoir les notifications par mail !